Prendre RDV en ligne
Blog - A la une

L’alopécie de traction : Les coiffures à risque

C’est en sortant d’une visite de routine chez son dermatologue que le médecin de Marie lui glisse un commentaire apte à susciter la réflexion, ou peut-être la panique : « Faites attention à ne pas trop tirer les cheveux avec vos coiffures. Ils risquent de tomber et d’avoir du mal à repousser. Les cheveux ont besoin d’être libre pour garder leur force et leur santé. »

Sur le chemin vers sa voiture, elle fut alors envahie d’images : des grosses touffes de cheveux à chaque passage de brosse, des poignées de boucles dans la douche dont elle ne connaissait la cause, et des douleurs persistantes au cuir chevelu.

Et oui mesdames (et messieurs au cheveux longs) si vous vous appuyez trop sur le chignon ou la queue de cheval proverbiale pour éviter les brushings matinaux, votre crinière séduisante risque de se faire rare. Ces coiffures tirent en effet sur les racines, et cela peut conduire à une calvitie que l’on appelle : l’alopécie de traction.

Mince alors ! Encore un détail à rajouter au programme de beauté déjà surchargé…


Qu’est-ce que l’alopécie de traction ?

L’alopécie de traction est provoquée par des coiffures trop lourdes ou serrées qui tirent sur le cuir chevelu et qui peu a peu éloignent la tige capillaire de sa cavité.

Le résultat ? Des pertes de cheveux qui peuvent être irréversibles.

La tension constante dans la zone affectée provoque l’inflammation des follicules. Au fil du temps, les dommages aux follicules les amènent à s’atrophier, et si vous ne mettez pas un terme définitif à la cause du problème, ils cesseront de produire des cheveux.

Il existe également une sorte d’alopécie appelée ACCC (alopécie centrifuge cicatricielle centrale.) Elle est presque exclusivement vue chez les femmes aux cheveux crépus et elle est souvent confondue avec la calvitie féminine, car elle commence à la couronne et se propage dans les zones voisines. Un mélange de trop de stress (traction) sur les cheveux avec l’utilisation de produits chimiques comme les défrisants et/ou les agents de blanchiment endommagent la structure de la kératine du follicule, ce qui provoque une perte de cheveux.

 

Les femmes aux cheveux crépus sont particulièrement sensibles car les les tresses mettent beaucoup de stress sur les racines

L’alopécie de traction peut-elle être inversée?

Oui et non.
Les dictats de la mode, de la religion et des coutumes culturelles produisent une immense variété de coiffures, chacune provoquant un stress unique sur les cheveux. Par exemple, les queues de cheval comme celles souvent portées par la chanteuse américaine Ariana Grande peuvent produire une perte de cheveux frontale ou pariétale. Un tressage serré donne une alopécie marginale ou centrale. Les hauts chignons peuvent produire une alopécie en fer à cheval au centre du cuir chevelu. Les rouleaux brosse appliqués trop étroitement produisent des zones d’alopécie de forme irrégulière. Un brossage vigoureux peut même produire une perte de cheveux diffuse.

Il est donc très important d’adopter une nouvelle approche pour coiffer vos cheveux. Si vous repérez assez tôt les signes avant-coureurs et que vous altérez vos habitudes, vos cheveux cesseront de tomber et devraient, avec le temps, la patience et beaucoup de soin, retrouver leur ancienne gloire. Mais si les follicules pileux ont été traumatisés pendant une longue période, les cheveux ne repousseront plus. Les zones atteintes du cuir chevelu auront probablement un aspect brillant un peu comme une cicatrice.

Dans des cas sévères, une restauration chirurgicale telle que la greffe de cheveux est recommandée. Si vous pensez être touché par une alopécie de traction il est impératif que vous consultiez rapidement auprès d’un spécialiste.

Quelques conseils à suivre

 

Optez pour des tresses moins serrées pour éviter de trop stresser les racines.

 

La solution idéale est de permettre aux cheveux d’être complètement naturels et libres. Mais la réalité fait que ce n’est pas toujours possible pour la plupart d’entre nous. Les cheveux peuvent être ingérables et qui a le temps de se faire un brushing le matin entre le petit déjeuner des enfants et la course au bureau ?

Vous pouvez continuer à attacher vos cheveux, mais nous vous conseillons de varier vos coiffures d’une semaine à l’autre. L’alopécie de traction est généralement le résultat de la tension sur vos cheveux toujours au même endroit, jour après jour.

Optez pour des tresses plus grandes et moins serrées. Portez votre queue de cheval plus bas, pas plus haut que la hauteur de vos oreilles. Utilisez des élastiques recouverts de tissus. Évitez le défrisage, les tissages et les bigoudis trop serrés. Pour les femmes à cheveux crépus, il est conseillé de suivre la « règle des quatre » :  « Pas plus de quatre paquets, pas plus de quatre semaines, pas plus de quatre fois dans l’année ».

Après avoir tressé ou attaché vos cheveux faites lentement tourner votre tête. Avez-vous l’impression que cela tire ? Si oui, desserrez vos cheveux.

Enfin, pour maintenir vos cheveux en bonne santé, n’oubliez pas de les hydrater régulièrement et pensez à masser votre cuir chevelu avec ou sans soins. Pour rappel, un bon démêlage se fait des pointes vers les racines, sur cheveux mouillés avec démêlant.

0 réponses

Répondre

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *