Les fils tenseurs

Le lifting par fils tenseurs est depuis quelques années très en vogue en chirurgie esthétique : il ne nécessite pas d’anesthésie générale contrairement à un lifting classique et ne laisse aucune cicatrice.

Il existe une multitude de fils et de techniques pour le mettre en place : qu’il s’agisse de fils résorbables ou non, à cônes ou à crochets.

Retour sur ce que propose le docteur Bodnar et sur le vécu des patientes.

Pourquoi les fils ?

J’utilise les fils tenseurs, ou fils de suspension, pour remplacer les liftings non justifiés des patients de 40-50 ans, trop lourds, et qui ont tendance à modifier de façon trop significative les formes du visage. Le lifting avec les fils est beaucoup plus discret et pourtant apporte un résultat ultra satisfaisant : la peau apparaît plus ferme, retendue et l’action sur les ridules est impressionnant.

J’utilise des fils résorbables, crantés avec cônes : ce sont les moins invasifs et permettent aux patients d’envisager un lifting traditionnel dans les années à venir. Le plus important est de poser la bonne indication.

Du côté des patientes, l’attente est avant tout une redéfinition des formes du visage

Pour les patientes qui n’ont pas besoin de passer au lifting, les fils tenseurs sont un bon compromis.

Katia, 56 ans et patiente du docteur nous confie :

« J’ai une bonne nature de peau et je n’ai pas réellement besoin de faire un lifting. Cependant j’aimerais avoir les joues plus retendues et améliorer l’aspect de ma peau autour de ma bouche. J’ai déjà fait les fils il y a quelques années et je l’ai refait cette année. C’est une intervention légère, avec un résultat immédiat. Ma peau marque peu et je n’ai pas eu de marques ou de bleus gênants. Maintenant je sens ma peau retendue. Le docteur a complété le lifting par des petites injections d’acide hyaluronique pour retravailler l’ovale du visage et combler les petits creux. Je suis vraiment satisfaite du résultat, je sais qu’il sera durable. La dernière fois, bien que les fils soient résorbables, j’ai senti les bénéfices de l’intervention pendant au moins un an et demi.

En ce qui concerne l’intervention, on est sous anesthésie locale donc on ne ressent pas vraiment de douleur, juste une drôle de sensation. 

Après l’intervention, j’ai appliqué de l’huile essentielle de fleur d’immortelle, je l’ai rajoutée à ma crème de jour pour résorber les ecchymoses, avec en plus des granules d’arnica pour éviter les bleus. »

Cabinet Dr Bodnar Toulouse

Nous serons ravis de répondre à toutes vos questions

Vous avez des questions ou vous souhaitez une consultation personnelle ?

© Copyright – Dr.Bodnar – Made by Yurcom